Bonjour!
Aujourd’hui je vais prêcher pour ma paroisse puisque je vais vous faire un outil que j’ai codé. Donc commençons un peu par voir qu’est-ce que Castbuilder, son utilité et l’idée à la base. Ensuite on verra comment le mettre en place et l’utiliser.

C’est quoi les histoires?

Et bien Castbuilder est un outil fait sous NodeJS qui permet de générer un site statique (c’est à dire sans base de donnée, ni PHP dedans, juste des bêtes fichiers HTML) et un flux RSS. Et tout ça à partir de fichiers Markdown, un langage de balisage permettant la mise en page simplifiée de vos textes.

Mais quel est l’inspiration? Et bien tout simplement Jekyll, qui est pareil, un générateur de site statique à partir de Markdown, mais codé en Ruby, et plus pensé pour le Blog.

Et maintenant, voyons voir ce que n’est pas Castbuilder. Déjà ça n’est pas un outil de podcast complet. Vous devrez héberger vos podcasts vous mêmes quelque part. Il n’y a pas d’outils de statistiques intégrés (mais vous pouvez utiliser Podtrac). Et l’outil demande un peu de compréhension du Markdown, des interfaces en lignes de commandes, et d’hébergement.

Si vous voulez un utilitaire complet, utilisez plutôt podCloud directement, et si vous voulez un simple flux à partir d’un dossier de fichier .mp3, utilisez plutôt PRGFF (Phil a fait un bon tuto dessus).

Bon maintenant que j’ai dis à quoi il ne servait pas… A quoi il peut servir alors! Déjà il peut vous aider si vous avez déjà un flux RSS à la main, et que vous voulez avoir une interface minimale en plus. Ou alors si vous voulez un petit flux en plus pour un projet, sans pour autant mettre en place un “gros” flux.

Comment que ça marche?

Et bien, déjà il faudra que vous installiez NodeJs, dernière version. C’est grâce à lui que tournera Castbuilder.

Maintenant il est temps de vous rendre dans le dossier dans lequel vous voulez faire votre site web. Ouvrez y un terminal de commande. Une astuce pour avoir directement un terminal à cet endroit, c’est d’entrer “cmd” dans la barre d’adresse.

Ouvrir un terminal de commande

C’est depuis ce terminal qu’on va faire toutes les prochaines actions! La première étape est d’utiliser npx castbuilder init. Cette commande va tout simplement créer l’arborescence par défaut que le logiciel utilise. Elle va créer un dossier pour vos images, un pour vos épisodes, un fichier contenant les informations de votre podcast, et enfin un fichier d’épisode en exemple.

Le résultat de la commande castbuilder init

Commencez par ouvrir information.md avec n’importe quel éditeur de texte. Si vous n’en avez pas, le bloc note Windows peut faire totalement l’affaire! Vous aurez alors différents champs à compléter.

title: Titre de votre podcast
author: Votre nom
email: [email protected]
category: Catégorie iTunes
subcategory: Sous catégorie iTunes
copyright: Le texte présent dans la balise Copyright
type: episodic/serial
image: Le nom de l'image de couverture de votre podcast! Elle doit être dans le dossier img/ (1400x1400 en 72ppi)
link: Le lien où sera accessible ce flux (sans index.html/feed.xml)
keyword: Les tags présents dans le flux
language: Le langage du flux
explicit: yes/no si explicite ou non
------
Sous cette ligne, entrez la description de votre podcast!

Vous pouvez faire de la mise en page en **gras par exemple** mais prenez en compte que tous les lecteurs ne le supporteront pas!

Liste des catégories iTunes : castos.com/itunes-podcast-category-list
Les langages supportés dans les flux RSS : rssboard.org/rss-language-codes

Il faudra aussi ajouter l’image de votre podcast dans le dossier img/, en sachant que pour être acceptée par iTunes il faut qu’elle fasse 1400×1400 en 72ppi!

Vous pouvez aussi aller regarder du côté du dossier episode/, qui contient episode_example.md. Chaque épisode aura son propre fichier.md, et le GUID/l’adresse de cet épisode sera le nom du fichier. Pour information :

title: Titre de votre épisode
author: Auteur de l'épisode
audio: Lien vers le fichier MP3
pubDate: Date de publication (format unix. + d'info: timestamp.fr)
duration: La durée de votre épisode (au format hh:mm:ss ou mm:ss)
image: lien vers l'image, encore une fois présente dans le dossier img/
keyword: les tags de votre épisode sur iTunes
url: L'URL de l'article associé à votre épisode (dans le futur possibilitée qu'il soit généré automatiquement
episode: Numéro de l'épisode (0 si il n'y en a pas) [OPTIONNEL]
season: Numéro de la saison (0 si il n'y en a pas) [OPTIONNEL]
episodeType: Type de l'épisode (full, trailer, bonus) [OPTIONNEL]
------
Encore une fois une description *en Markdown*

Mais bonne nouvelle pour vous, vous n’êtes pas obligé de remplir vous mêmes tous les champs de ce fichier! Retournez dans votre terminal de commande, et entrez npx castbuilder new -e. Cette commande va vous créer automatiquement un épisode, en vous demandant les informations les unes après les autres. Elle pourra même deviner automatiquement des informations déjà présentent dans information.md!

Et voilà, votre épisode est créé… Il est maintenant temps de générer votre site web! Et pour ça, encore une fois, il y a une commande! Utilisez npx castbuilder render. Le programme va s’occuper d’aller chercher tous les épisodes et toutes les infos, et il va vous générer un site web, une page par épisode, et un flux RSS. Vous trouverez tout ça dans le dossier output/.

Vous n’avez plus qu’à prendre tout ces fichiers et les mettre sur votre hébergement web, et le tour est joué!

Conclusion

Il est venu temps de conclure… Vous avez maintenant votre propre site web de podcast! Maintenant, si vous voulez ajouter un épisode, utilisez npx castbuilder new -e. Et ensuite faites un rendu avec npx castbuilder render !

Voilà un peu comment fonctionne castbuilder! Durant les prochaines semaines je vais essayer de mettre à jour la documentation de l’outil sur Github, pour expliquer comment utiliser vos propres templates de sites web (déjà supporté dans le logiciel). Enfin, c’est tout pour aujourd’hui! N’hésitez pas à me faire des retours sur cet article ou sur l’outil, directement sur Twitter @bigaston

Castbuilder, où comment faire un flux RSS avec un terminal et du Markdown
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *